Mathias Walter
FRAGMENTS, UN FILM DÉCOMPOSÉ
LE JOURNAL D’UN AUTEUR
DE 2008 À 2018
« L’œuvre réalisée à partir de faits réels a autant d’impact que l’oeuvre la plus imaginative, le vrai conférant à la poésie une dimension supplémentaire »
Truman Capote (à propos de son livre In Cold Blood ayant inspiré Albert Maysles pour réaliser Salesman)

Ces photographies sont comme des plans d'un film qui n'existe pas, et dont le seul lien est l'œil du narrateur.

LE VIEU COMMUNISTE
#2636 - Lors d'une manifestation, un vieil homme hurle des slogans communistes.
Paris
Mars 2018 
MA GRAND-MÈRE
#6114 - 27 - Ma grand-mère à l'hôpital de Sarre-Union. Elle ne pouvait plus marcher depuis longtemps et ne mangeait que des gâteaux secs. Elle est morte quelques mois plus tard.
Sarre-Union
Avril 2016
UN HOMME ET UNE FEMME
#4655 - A Strasbourg, un homme croise une femme. 
Strasbourg
Juin 2014
ANNA
#3420-36 - Anna pose nue sur mon lit à Strasbourg. A cette époque, j’avais quitté Paris pour retourner vivre à Strasbourg. J’ai fait deux films avec elle, dont Apparences, qui a été sélectionné à Côté Court en 2015.
Strasbourg
2014
LOLA
#2643 - Lola Andréoni, actrice, au Duc.
Elle jouera Anna dans la Vilaine.
Hiver 2019
Paris
CORTO MALTESE
#3513 - Corto Maltese, le chat, à la Campagne. 
Il me jette un regard mêlé de mépris et de pitié pour nous, pauvres humains qui partageons son territoire…
Normandie
Septembre 2016
L'INFIRMIERE
#6114 - 5 - Noémie était infirmière dans le CHU de La Rochelle. Elle aimait beaucoup son corps et m'avait demandé de la photographier nue sur son lit.
La Rochelle
Mars 2016
UN SDF À BASTILLE
#2475/0 - Un vieil homme sans domicile sur la place de la Bastille, avec un bonnet au mois de mai. Sans raison, il me raconte sa vie. C’est ce que j’aime dans la photographie dite de rue, l’idée que derrière chacune d’elles, il y a un personnage et une histoire, la rencontre avec des gens improbables et que cette histoire est vécue à la fois par le protagoniste, celui ou celle qui est devant l’objectif, et par le photographe. Ici, c’est un vieil homme qui me parle spontanément alors que je n’avais pas l’appareil photo à la main. Je ne faisais que passer. Il semblait vouloir raconter ou même justifier le fait qu’il était là, place de la Bastille. Dans mon souvenir, il disait qu’il n’était pas SDF, et qu’il aimait observer les gens passer. Le point de vue d’un homme comme lui, hors du temps et de la société, est toujours intéressant. Il ressemble à la plupart de mes personnages de fiction dans mes films. Il ressemble à l’éclusier de la Vilaine, et au jardinier d’Apparences. Il me faisait penser à Bukowski et aux clochards célestes.

Ce personnage m’inspirera également le clochard dans mon projet de film, Projection, qui ne verra d’ailleurs jamais le jour.

Il est un personnage de fiction tout construit en chair et en os. C’est ça la magie de la rue et du réel, à mon sens.

Paris
Mai 2013
UNE FEMME SEULE DANS UN BAR À PRAGUE
#2474/34 - Une femme seule dans un bar à Prague. Elle ressemble à une danseuse.  Peu après, un homme arrive… 
Prague, République tchèque
Mai 2013
UN AUTOPORTRAIT «KAFKAYEN» À PRAGUE

#2475/22 - 23 - le musée de Kafka où je fais un autoportrait «kafkayen» …
Prague
Mai 2013
ROSEMARY BARTILLA
#9480/24A - 24A - La fête d’ Anniversaire de Rosemary Bartilla dans un bar du 11e arrondissement. 
Rosemary était mannequin chez Metropolitan, elle a été ma muse pendant mes dix années de mode.
Paris
Novembre 2009